Annuaire IPHC

DRS | DRS / Grand public » Visite du CERN les 20 et 21 janvier 2019

Visite du CERN les 20 et 21 janvier 2019

Dernière mise à jour : vendredi 15 février 2019, par Nicolas Busser

Une trentaine d’étudiants du Master I Physique et du Master II Préparation à l’agrégation de physique de Physique ainsi que 4 doctorants de l’IPHC ont participé à une visite du CERN les 20 et 21 janvier 2019, organisée par 7 membres [1] du laboratoire.

Après une nuit passée à l’hôtel du CERN, les participants ont pu écouter plusieurs présentations sur l’historique du CERN et sur les programmes de physique des expériences ALICE et CMS. Ces dernières analysent les collisions produites par le Large Hadron Collider (LHC), un accélérateur capable d’accélérer des particules à 99.999999% de la vitesse de la lumière dans le vide et de produire des collisions de protons ou de noyaux (Plomb) à des énergies sans précédent (13 Tera electron-Volt pour les collisions de protons et 5 Tera electron-Volt pour les collisions de noyaux de Plomb).

L’expérience ALICE est dédiée à l’étude des propriétés de l’interaction forte (responsable de la cohésion des protons/neutrons et du noyau) et du plasma de quarks et de gluons, un état de la matière qui a existé durant les premiers millionièmes de seconde après le big bang. L’expérience CMS étudie principalement la production de particules très massives et de phénomènes rares tels que la production du boson de Higgs, responsable de la masse des particules élémentaires.

Le groupe a pu visiter le premier accélérateur du CERN, un synchrocyclotron de 600 MeV construit en 1957 et qui a été en opération pendant une trentaine d’années. La visite s’est poursuivie par l’exposition Microcosme qui offre une vision à la fois pédagogique et historique des recherches subatomiques. À cette occasion, les étudiants ont pu admirer une chambre à brouillard révélant aux visiteurs l’existence des particules qui nous entourent.

Profitant de l’arrêt du LHC, le groupe a pu descendre 100 mètres sous terre pour observer le détecteur CMS qui subit actuellement des opérations techniques en vue de son redémarrage pour le run III du LHC [2021-2023]. En plus d’accéder aux cavernes techniques où se trouve l’électronique de déclenchement et d’acquisition, le groupe a ainsi eu la chance de voir le détecteur ouvert. Ce fut l’occasion de prendre de jolis clichés de cet impressionnant dispositif expérimental comme l’illustre la photo ci-dessous.

La visite de l’expérience ALICE initialement prévue n’a malheureusement pas pu se faire en raison d’un décalage d’opérations techniques empêchant l’accès de visiteurs à la caverne expérimentale.

JPEG - 2.4 Mo
JPEG - 1.9 Mo

[1J.Andrea, J-M. Brom, E. Chabert, B. Hippolyte, A. Maire, Y. Schutz, S. Senyukov