Annuaire IPHC

DEPE | Stratégie scientifique » Ecophysiologie Evolutive (EpE) » Sylvie Massemin-Challet » Traits d’histoire de vie et plasticité comportementale

Traits d’histoire de vie et plasticité comportementale

Dernière mise à jour : jeudi 14 février 2013, par Brigitte GAILLARD

Variation temporelle des traits d’histoire de vie chez une espèce migratrice

Il est souvent observé une baisse de la taille de ponte entre les couples qui se reproduisent en début et en fin de période de reproduction, phénomène souvent expliqué par une baisse de la disponibilité des ressources alimentaires au cours de la saison de reproduction. Je me suis intéressée à l’influence de la plasticité comportementale sur le succès reproducteur, en particulier si le succès reproducteur pouvait être influencé par le comportement de migration ou de sédentarisation chez la cigogne blanche (Ciconia ciconia). De plus, j’ai aussi travaillé sur l’influence du comportement d’incubation sur les variations de taille de ponte. Enfin, j’ai aussi testé l’influence des caractéristiques démographiques comme l’âge de la première reproduction, la sénescence et la fidélité au sein du couple sur le succès reproducteur.

/ Temporal variation of life history traits in a migrating species. The temporal decline of clutch size between breeding pairs at the onset and at the end of the breeding season is often explained by a seasonal decrease of food availability. The aim of my research is to test the influence of the behaviour plasticity on breeding success in the white stork (Ciconia ciconia), and more particularly to determine if breeding success could be modulated by the migration or sedentary behaviours. Moreover, I am interested in the influence of the incubation behaviour on the variations of clutch size. Finally, I am also looking at the influence of demographic characteristics (like age at first breeding, ageing and fidelity) on breeding success.

Plasticité comportementale lors de la migration et sur les zones d’hivernage chez la Cigogne noire (Ciconia nigra)

Ce travail a fait l’objet de la thèse de Damien Chevallier soutenue en 2007.

/ Behaviour plasticity during migration and on wintering area in the Black stork. Thesis of Damien Chevallier, PH-D, defended in 2007.

Biologie de la conservation

Afin d’enrayer le déclin de la population alsacienne de cigognes blanches, qui est apparu dès 1961, la population a été reconstituée à partir d’œufs provenant du Maroc ainsi que de jeunes cigognes capturées en Algérie ou élevées en captivité en Alsace. Les conséquences sur le pool génétique de la population alsacienne, ainsi que celles de la captivité sur la structure de la population sont actuellement étudiées.

/ Biology of conservation. After a sharp decline in the white stork population in Alsace in 1961, the number of storks was stabilised by the raising of captive individuals in Alsace (thanks to eggs and young storks coming from Algeria and Marocco). Whereas these birds helped to increase again the population size, nothing is known on the long term influence of such a conservation strategy on the genetic background and on the population structure of the white stork in Alsace.

Projet portant sur l’évaluation des besoins énergétiques des cigognes durant leur cycle de vie en utilisant des modèles bioénergétiques

Nous identifierons les facteurs responsables des différentes stratégies individuelles chez les cigognes blanches en mettant en évidence les relations pouvant existées entre les paramètres biotiques des oiseaux - tels que le statut (sédentaire ou migrant), âge (expérience), la condition corporelle, le succès reproducteur - d’un côté et les variations temporelles des paramètres abiotiques dans les habitats de reproduction et d’hivernage d’un autre côté. Ainsi une fois que nous établirons les besoins spécifiques des deux espèces tout au long de leur cycle annuel, nous aurons la possibilité de proposer des zones spécifiques à protéger afin de garantir une diversité biologique des espèces animales ainsi que des habitats

/ Project based on the evaluation of the energetic requirements of storks during their entire life cycle using bioenergetic modelling. We will identify the factors associated to the different individual strategies used by White Black storks by determining the relationships between the biotic parameters of birds - such as status (resident or migrant), age (experience), body condition, breeding success - and the temporal variations of abiotic parameters in their wintering and breeding habitats. The specific needs of the two species throughout their annual cycle will be determined, that will help to propose conservation strategy of specific areas in order to participate to the maintenance of biological diversity of animal species and habitats.