Annuaire IPHC

L’IPHC | Thèses et stages Master » Les Doctorants de l’IPHC / The PhD Students of the IPHC » Pages pro » Anciens doctorants » REICHERT Sophie

REICHERT Sophie

Dernière mise à jour lundi 19 mai 2014, par Emilio ROJAS

REICHERT Sophie

Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien - IPHC
DEPE
Ecophysiologie évolutive – Compromis évolutifs et allocation d’énergie

Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS
UMR 7178 CNRS/Université De Strasbourg - UDS

23 rue du loess, 67037 Strasbourg cedex 2, France

Contact : Sophie REICHERT


Titre de la thèse : What significance for telomeres in determining individual quality : do telomeres simply reflect it or do they define it ?

Période : 2010-2013

Encadrant(s) : Sylvie Massemin & François CRISCUOLO


Abstract

Les télomères sont des séquences d’ADN non codantes localisées à l’extrémité des chromosomes des eucaryotes. La perte des séquences télomériques au cours du temps limite le nombre de divisions qu’une cellule peut entreprendre, et régule, à l’échelle de l’organisme, la dynamique de perte et de renouvellement cellulaire. Le stress oxydant qui peut varier d’un individu, ou d’une situation à une autre, est également un facteur important accélérant l’érosion des télomères.
Les télomères participent ainsi à la régulation de la durée de vie des cellules et vraisemblablement des individus. A l’échelle de l’organisme entier, la taille moyenne des télomères diminue avec l’âge. Elle varie également entre individus au sein d’une espèce, c’est-à-dire que des individus de même âge peuvent présenter des télomères plus ou moins longs. De ce fait, la vitesse à laquelle les télomères sont perdus, ainsi que leur taille résiduelle, seraient des indicateurs de la qualité des individus et de leurs chances de survie future.
Des travaux récents ont ouvert un nouvel axe de recherche, qui vise à intégrer les connaissances acquises sur les télomères en biologie cellulaire dans un contexte écologique et de biologie évolutive. Le but est de caractériser les mécanismes expliquant comment les compromis évolutifs (c’est-à-dire l’allocation différentielle d’énergie entre les fonctions de l’organisme, telles que la croissance, la reproduction et la maintenance) se mettent en place au cours de la vie.
Cela a conduit au développement récent d’une approche intégrative du rôle de la dynamique des télomères dans le vieillissement des organismes. Cependant, de nombreuses questions restent en suspens.

Ce projet de thèse se propose d’aborder certaines d’entre elles :

1. La taille des télomères est-elle une caractéristique héritable ?
2. Comment le taux de perte des télomères peut-il être affecté par des facteurs environnementaux (potentiellement pro-oxydants) à différents moments de la vie (phase de croissance et stade adulte) ?
3. Quelle est la résultante d’une perte faible ou importante des télomères sur la qualité et la fitness des individus ?

Pour répondre à ces questions, nous travaillons sur différents modèles oiseaux : le diamant mandarin (Taeniopygia guttata) et le cincle plongeur (Cinclus cinclus).

Telomeres are structures made of double stranded non coding DNA which are situated at the end of eukaryotic chromosomes. They are involved in the cells replicative capacity. Indeed, when the telomeres reach a certain length, the cell division stops and the cell enters senescence. This suggests that telomeres could determine organisms’ ageing. Oxidative stress, which varies between individuals, is also an important factor that accelerates telomere loss.
At the organism level, mean telomere length decreases with age. However, telomere length also varies between individuals of a same species. Thus, telomere length as well as the rate of telomere loss could be a good indicator of individual quality and survival rates.
The aim here is to characterise the mechanisms underlying life history trade-offs. Therefore, we are developing an integrative approach to investigate the role of telomeres in life-history trade-offs.
In this context, we are determining if telomere length is heritable, which environmental factors have an impact on telomere loss, and what could be the consequences of an important telomere loss on individual quality and fitness. To answer these questions we work on different animal models : the zebra finch (Taeniopygia guttata) and the dipper (Cinclus cinclus).

Keywords : Telomeres, evolutionary biology, life-history trade-offs, individual quality, ageing, oxidative stress

Publications / Communications

Publications

  • « Oxidative status and telomere length in a long-lived bird facing a costly reproductive event »
    M. Beaulieu, S. Reichert , Y. Le Maho, A. Ancel, F. Criscuolo
    Functional Ecology, 25, 577-585 (2011)
  • « Catching-up but telomere loss : half-opening the black box of growth and ageing trade-off in wild king penguin »
    S. Geiger, M. Le Vaillant, T. Lebard, S. Reichert , A. Stier, Y. Le Maho, F. Criscuolo
    Molecular Ecology, 21, 1500-1510 (2012)

Communications

  • « Oxidative stress and telomere length in a long-lived bird facing a costly reproductive event
     »
    S. Reichert , S. Zahn, F. Criscuolo, S. Massemin, M. Beaulieu
    Changins meeting 2010 - Aging and Longevity -, Nyon, Switzerland, November 11 2010
  • « Cost of reproduction in long-lived vs. short-lived bird species : is accelerated ageing through telomere erosion involved ? »
    S. Reichert , M. Beaulieu S. Zahn, P. Bize, S. Massemin, F. Criscuolo
    8th Annual Meeting (SERL) - Ecology and Behaviour -, Chizé, France, April 2012