Annuaire IPHC

DRS | A la une au DRS » Placement du détecteur Belle II au point de collision de SuperKEKB

Placement du détecteur Belle II au point de collision de SuperKEKB

Dernière mise à jour : vendredi 7 avril 2017, par Nicolas Busser

Mardi 11 avril 2017 à Tsukuba au Japon, le détecteur de physique des particules Belle II sera déplacé vers sa position finale, au point de croisement des faisceaux du collisionneur e+e- SuperKEKB. Il s’agit d’une étape majeure pour ce programme expérimental qui débutera en 2018 et auquel l’équipe PICSEL du DRS participe. Il s’agit aussi d’une opération délicate puisque le détecteur pèse 1400 tonnes et représente des années de R&D et de construction. Le petit immeuble que représente Belle II aura seulement 13 mètres à parcourir, mais les risques imposent une vitesse très faible.

L’exécution de ce mouvement lent, mais néanmoins fondateur pour le projet détecteur, durera de 2h à 10h du matin heure française et sera retransmise en ligne. A cette occasion, nous organisons un “café japonais” pour la fin de la retransmission, de 9h à 10h dans la salle de réunion dite “DELPHI” au premier étage du bâtiment 22. Ceux qui le souhaitent pourront venir trinquer avec nous et observer les meilleures images de cette course de tortue.

Lien vers le live :
https://www2.kek.jp/ipns/en/post/2017/03/belle2-nicolive/

JPEG - 64.9 ko
Gros plan sur les instruments qui composeront le coeur de l’expérience Belle II pour la prise de données en 2018, avec entre autres les détecteurs PLUME conçus à l’IPHC
JPEG - 175.9 ko
Le détecteur de physique des particules Belle II avant son placement dans le faisceau de SuperKEKB