Annuaire IPHC

DRS | A la une au DRS » Le projet ESSnuSB pour étudier les neutrinos obtient un financement (...)

Le projet ESSnuSB pour étudier les neutrinos obtient un financement H2020

Dernière mise à jour : lundi 4 décembre 2017, par Nicolas Busser

À la fin de l’été, dans le cadre du programme européen H2020-INFRADEV, l’Union Européenne a donné son feu vert pour le financement d’un programme d’étude de faisabilité de production d’un faisceau intense de neutrinos à partir de l’accélérateur linéaire de l’ESS (European Spallation Source) actuellement en construction à Lund, en Suède.

L’idée de ce projet, appelé ESSnuSB (ESS neutrino Super Beam), s’est développée au sein du réseau EuroNuNet (action COST CA15139), né en mars 2016. Le projet est porté par le CNRS et fait suite au projet Européen EUROnu DS (2008-2012). L’installation neutrino proposée aura l’avantage de disposer d’un faisceau de protons de 5 MW, produisant un faisceau de neutrinos d’une intensité suffisante pour aller au deuxième maximum d’oscillation de neutrino. Ceci lui procure une grande sensibilité à l’observation d’une éventuelle violation de symétrie CP dans le domaine leptonique et une faible dépendance aux incertitudes systématiques.

Cette étude, qui durera quatre ans, coûtera 4.7 M€ dont 3 M€ sont fournis par l’Union Européenne. Le Grant Agreement vient d’être signé par le CNRS et l’UE pour un projet démarrant en janvier prochain. La réunion de lancement est prévue en janvier 2018. Le projet implique 15 laboratoires de 11 pays européens, dont l’IPNO et l’IPHC. Marcos Dracos, chercheur à l’IPHC, est le coordinateur de cette étude de faisabilité de production d’un faisceau intense de neutrinos.

JPEG - 136.3 ko
Vue aérienne du site de construction de l’ESS en novembre 2017 © Collaboration ESS

Site web ESS (en anglais) : https://europeanspallationsource.se/