Annuaire IPHC

L’IPHC | IPHC / grand public » Fête de la Science 2016

Fête de la Science 2016

Dernière mise à jour : jeudi 13 octobre 2016, par Nicolas Busser

Du jeudi 13 au dimanche 16 octobre 2016, l’IPHC sort de ses murs pour aller à la rencontre du public aux côtés de nombreux autres laboratoires alsaciens et présenter la diversité des recherches menées au laboratoire, avec pour fil conducteur la question : "comment la science construit notre avenir ?".

  Conférence et table-ronde (13 octobre)

  • Du carbone dans les étoiles : le secret de la vie
    Conférence, jeudi 13 octobre à 18h
    Le Patio - Amphithéâtre 2

    Intervenante :
    Sandrine Courtin, physicienne, professeure à l’université de Strasbourg et à l’IPHC, Fellow de l’Usias, professeur honoraire à l’université de York (UK)

    La vie telle que nous la connaissons dépend des réactions thermonucléaires qui produisent et brulent le carbone dans les étoiles et de l’existence d’un état du carbone, prédite par F. Hoyle dans les années 50. La nature de cet état et les propriétés des réactions associées sont parmi les plus grands défis de l’astrophysique nucléaire.

  • Imaginer le futur : physique et science-fiction
    Table ronde, jeudi 13 octobre à 17h30
    Médiathèque Malraux

    Intervenants :
    Elise Alloin, artiste travaillant sur la radioactivité
    Philippe Boulier, critique de science-fiction
    David Brasse, physique/imagerie médicale (Chercheur au CNRS / IPHC Strasbourg)
    Léo Henry, écrivain de science-fiction, membre du collectif Zanzibar
    Pierre Van Hove, physique des particules (Chercheur au CNRS / IPHC Strasbourg)

    Peut-on imaginer comment les inventions ou les découvertes en physique affecteront notre vie de tous les jours, dans dix ans, vingt ans, cent ans ? Dans cette table ronde organisée à l’occasion de la fête de la science, des exemples, des récits ayant trait aux domaines de la physique et de la santé seront abordés. Comment l’invention ou la mise en oeuvre de nouvelles théories physiques change-t-elle notre perception du monde ? L’art, et notamment la science-fiction, peuvent-ils mettre au jour ces changements ? Comment la science-fiction procède-t-elle pour imaginer le futur ?

  Exposition au cinéma UGC Cinécité (14-16 octobre)

  • Fête le calcul !
    Une exposition qui regroupe des instruments emblématiques (et fonctionnels) de l’histoire des moyens de calcul

    L’IPHC est impliqué depuis ses origines dans des expériences de physique subatomique très gourmandes en puissance de calcul. Cette exposition regroupe des instruments emblématiques (et fonctionnels) de l’histoire des moyens de calcul, du boulier aux calculateurs actuels, et vous fera découvrir de façon interactive les trésors d’ingéniosité développés à travers les âges pour compter et calculer.

  Stand IPHC au Village des Sciences du Palais Universitaire (14-16 octobre)

Horaires d’accueil du public :
vendredi : réservé aux scolaires
samedi : 10h à 18h
dimanche : 14h à 18h

  • Des cellules solaires qui voient grand !
    Le défi des chimistes : faire voir l’invisible aux cellules solaires pour augmenter leur rendement.

    Le photovoltaïque est en plein développement. Les recherches portent notamment sur l’amélioration des rendements de conversion de l’énergie solaire en courant électrique. En effet, les cellules photovoltaïques actuelles sont faites à base de silicium cristallin mais elles ne permettent qu’une transformation partielle du spectre lumineux du soleil en électricité. L’idée développée dans notre laboratoire est d’utiliser des complexes d’europium afin de convertir le rayonnement UV (de plus hautes énergies) en rayonnement visible (rouge). Ainsi nous augmentons la quantité de photon absorbés par le silicium et donc le rendement du panneau solaire.

  • Radioactivité et rayonnements ionisants
    Comprendre et mesurer la radioactivité naturelle

    Nous présenterons une introduction explicative sur ce qu’est la radioactivité et comment la mesurer, ainsi que des expériences de mesure de la radioactivité naturelle qui nous entoure au quotidien.

    (Aucune source radioactive ne sera présente sur le stand)

  • Projet STELLA : faire exploser les étoiles dans le laboratoire !
    Le projet STELLA consiste à reproduire en laboratoire les réactions qui alimentent en énergie les étoiles au long de leur vie

    Lorsque nous levons les yeux au ciel, la nuit, pratiquement tout ce que nous observons provient de réactions nucléaires. Ces réactions alimentent en énergie les étoiles au long de leur vie tout en produisant tous les éléments chimiques qui nous entourent, en particulier ceux nécessaires à la vie comme le carbone ou l’oxygène. Le projet STELLA consiste à reproduire ces réactions … dans le laboratoire. Nous verrons ensemble comment, au travers de vidéos, simulations et autour d’une maquette de l’expérience STELLA … à démonter et reconstruire.

  • Des solutions innovantes pour la protection du Grand Hamster
    Animations, jeux et documentations pour découvrir les mammifères sauvages de l’Alsace et comment les protéger !

    Dans sa recherche de solutions innovantes pour la protection du grand hamster, l’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC) s’intéresse aux problématiques liées à la fragmentation des habitats due à l’augmentation des infrastructures routières. En Alsace, certaines de ces infrastructures ont été équipées de passages pour la faune sauvage. Ces passages, bien qu’efficaces pour un grand nombre d’espèces, peuvent aussi se transformer en pièges pour les micro-mammifères (dont le hamster) en raison de la prédation élevée qui peut s’y produire. L’idée du laboratoire a donc été de développer un système de protection permettant aux proies potentielles d’échapper à leurs prédateurs aux abords et dans les passages à faune. Ces « dispositifs anti-prédation » ont d’abord fait l’objet de tests en milieu contrôlé et semi-naturel. A plus long terme, ces dispositifs pourront être généralisés en Alsace afin d’améliorer la perméabilité des infrastructures routières et ainsi permettre une meilleure protection de la biodiversité en reconnectant les différentes populations.

    Le Groupe d’Étude et de Protection des mammifères d’Alsace (GEPMA) a pour rôle de sensibiliser le public et ainsi lui faire découvrir le Grand Hamster d’Alsace, à l’aide de différents outils ludiques. Le GEPMA met en avant ses actions et informe le public non seulement sur la faune de plaine d’Alsace mais également sur l’ensemble des mammifères sauvages d’Alsace. Ainsi, en en apprenant plus sur le projet Alister et sur le Grand hamster, les participants repartent avec des nombreuses connaissances sur les mammifères sauvages qui vivent dans la région., et parfois au plus près d’eux. Partenaire d’un projet européen, le LIFE+ ALISTER, en faveur du Grand hamster d’Alsace. Ce projet est coordonné par la Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et met en relation différents partenaires : le CNRS, l’ONCFS, la Chambre d’Agriculture et le bureau d’étude Actéon.