Annuaire IPHC

DRS | Recherche au DRS » Energie, environnement et santé » Ramses » Mesure de la radioactivité » Emanométrie

Emanométrie

Dernière mise à jour : vendredi 2 juin 2006, par Olivier COURSON

Cette méthode offre une manière simple pour quantifier :
- 226Ra dans l’eau et les sols ;
- 222Rn dans l’eau et l’air.

Principe

La détermination des teneurs en 226Ra est basée sur la mesure des émissions α de ses descendants (Rn-222, Po-218 et Po-214). Les descendants, préalablement transférés dans une chambre de
scintillation, sont mesurés avec des rendements de détection élevés.

La méthodologie est la suivante :

- Préparation chimique de l’échantillon à analyser (acidification pour éviter tout phénomène d’adsorption, concentration, purification...). Le volume de l’échantillon est rapporté à 25 mL.

- Régénération du Rn-222. Afin d’obtenir un nouvel équilibre entre le 226Ra et ses descendants, le 222Rn dissous est dégazé et l’échantillon est stocké pendant plusieurs jours afin d’atteindre de nouveau l’équilibre radioactif (7 jours -> 70 %, 14 jours-> 90 % de l’équilibre atteint).


- Mesure. Lorsque l’équilibre est atteint, le gaz 222Rn est transferé dans une chambre de scintillation dont les faces internes sont recouvertes de ZnS. Après 3 heures environ (temps nécessaire à l’obtention de l’équilibre entre le 222Rn et ses descendants), les émissions α, transformées en photons dans la chambre de scintillation, sont mesurées à l’aide d’un photomultiplicateur et une chaîne de comptage.

Spécificité

Propriété des chambres de scintillation type Lucas-cells :

Volume 180 mL
Efficacité  60 - 65 %
Bruit de fond < 0,5 cpm
Stavbilité du vide < 3 % par 24 h

Interférent

Du fait de la dé-émanation du 222Ra dans la chambre de scintillation, cette méthode n’a pas d’interférence avec d’autres isotopes ou radionucléides du radium. Néanmoins, pour des échantillons solides, un traitement chimique spécifique est nécessaire.

Equipement

JPEG - 50.8 ko
Système de mesure
JPEG - 56.7 ko
Stand de dé-émanation

En savoir plus...