Annuaire IPHC

DEPE | Stratégie scientifique » Ecophysiologie Evolutive (EpE) » Sylvie Massemin-Challet » Compromis évolutifs et vieillissement cellulaire chez un modèle (...)

Compromis évolutifs et vieillissement cellulaire chez un modèle oiseau

Dernière mise à jour : jeudi 14 février 2013, par Brigitte GAILLARD

Les conditions environnementales subies en début de vie peuvent affecter, de manière positive ou négative, à court ou à long termes, tout un ensemble de traits d’histoire de vie de l’individu, dont la sénescence, participant ainsi à la diversité des phénotypes présents au sein d’une population.


Puisque la sénescence agit sur la valeur sélective globale d’un individu, comprendre quels sont, en retour, les facteurs environnementaux qui peuvent modifier le taux de sénescence est une question biologique primordiale. En collaboration avec François Criscuolo, nous cherchons à comprendre comment les conditions de croissance initiales façonnent les processus physiologiques ou évolutifs participant à la définition du taux de sénescence sur des oiseaux en captivité (Diamant mandarin, Taeniopygia guttata) et sauvages (mésange charbonnière, Parus major).

/ Life-history trade-off and ageing model. Environmental conditions faced in early life can affect, positively or negatively, at short or long term, the organism life history traits, among which the rate of ageing, participating then in phenotype diversity observed in a population. Since senescence acts on the global selective value of an individual, understanding in return what kind of environmental factors can modify ageing rate consists in a primordial biological question. François Criscuolo and me try to understand how early life conditions mediate physiological or evolutional process implied in ageing, mainly on a captive bird, the zebra finch and on a wild bird, the great tit.