Cyclotron pour l'enseignement et la recherche

Annuaire IPHC

L’IPHC Tout sur l’IPHC » L’Institut en bref

L’Institut en bref

Dernière mise à jour : lundi 20 octobre 2014, par Nicolas Busser

Créé en 2006, l’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien (UMR7178, CNRS-IN2P3-INC-INEE, Université de Strasbourg) est actuellement un exemple de réussite de la pluridisciplinarité : trois laboratoires de cultures scientifiques différentes (eco-physiologie, chimie et physique subatomique) se sont en effet regroupés en un institut unique. L’objectif était de créer un institut ambitieux à partir de différentes compétences pour développer des programmes pluridisciplinaires de très haut niveau avec comme socle l’instrumentation scientifique. Cette volonté, soutenue par nos tutelles, résultait de la prise de conscience, depuis quelques années, de la nécessité d’associer les connaissances et les compétences de leurs chercheurs venant d’horizons scientifiques différents, afin de répondre de la manière la plus complète et la plus pertinente possible aux questionnements universels actuels.

Implicitement, le défi était également d’adopter un fonctionnement organisationnel adapté permettant de s’affranchir des difficultés récurrentes survenant lorsque différentes administrations ont à interagir.

Les trois laboratoires originels constituent aujourd’hui les trois départements de l’IPHC : le Département d’Ecologie, Physiologie et Ethologie (DEPE sous la responsabilité de François Criscuolo), le Département de Recherches Subatomiques (DRS sous la responsabilité de Christelle Roy et Marc Rousseau) et le Département des Sciences Analytiques (DSA sous la responsabilité d’Alain Van Dorsselaer).

La réussite et donc la force de l’IPHC résident dans les programmes pluridisciplinaires de l’Institut qui ont su se développer avec pertinence depuis 2006 tout en continuant de mener des recherches, au sein des trois départements, au plus haut niveau international dans leurs domaines scientifiques respectifs.

Les aspects pluridisciplinaires des programmes de recherche ont été développés pour devenir des projets à part entière : le projet Biologgers (DEPE – DRS), la Protéomique (DSA – DEPE – DRS), les nouvelles sondes chimiques pour l’imagerie moléculaire (DRS – DSA – DEPE). Plus particulièrement, l’implémentation d’un cyclotron à l’IPHC en 2012, offrira un outil puissant pour développer les activités pluridisciplinaires.

Fer de lance de l’IPHC, les développements en instrumentation sont la clé du succès. Le nombre impressionnant d’ingénieurs, de techniciens et de personnels administratifs (près de 160 agents) assure un impact considérable sur les projets scientifiques grâce à leur expertise et leur réactivité. Les équipements techniques et les infrastructures de haut niveau sont intégrés dans des services, de micro-électronique, de tests et d’intégration, de mécanique et d’informatique.

Le dynamisme et les compétences de l’IPHC se reflètent dans le nombre de publications avec plus de 1100 publications et 280 communications avec actes entre 2006 et 2010, dans les revues les plus prestigieuses des champs de disciplines respectifs des trois départements.

Au plan de la formation, l’IPHC est impliqué à divers niveaux de responsabilités, dans 5 masters de l’Université de Strasbourg :

  • Master « Physique Subatomique et d’Astroparticules » (ED182)
  • Master « Physique des Rayonnements, Instrumentation, Détecteurs et Imagerie » (ED182)
  • Master « Ecologie et Ethologie » (ED414)
  • Master « Sciences Analytiques » (ED222)
  • Master « Analyses des Médicaments et Aliments » (ED222)

Effectifs de l’IPHC en 2011

Département
Corps DRS DEPE DSA TOTAL
Chercheurs

(âge moyen 47,56 ans)

36 18 8 62
Enseignants chercheurs

(âge moyen 45,56 ans)

30 4 17 51
ITA (ITARF)

(âge moyen 43,30 ans)

118 18 17 153
Doctorants

au 01/01/2011

42 22 23 87
CDD Chercheurs 18
CDD ITA 21
Total général : 392 agents dont 266 permanents