Annuaire IPHC

L’IPHC | IPHC / grand public » #WomenInScience | Journée internationale des femmes et des filles de (...)

#WomenInScience | Journée internationale des femmes et des filles de science

Dernière mise à jour : mardi 11 février 2020, par Nicolas Busser

La "Journée internationale des femmes et des filles de science", célébrée chaque année le 11 février, a été adoptée par l’ONU pour promouvoir la participation des femmes à la science et rappeler leur rôle essentiel dans la communauté scientifique et technologique. L’objectif est de combattre les stéréotypes sur l’aptitude des femmes à poursuivre des carrières scientifiques, pour qu’elles osent se projeter comme scientifiques, exploratrices, innovatrices, ingénieures, inventrices...

En 2020, l’IPHC prend à nouveau part à cette journée et vous invite à découvrir les portraits de quelques unes de ses collaboratrices.

Maëlle KERVENO

Maëlle Kerveno est chercheuse au sein de l’équipe "Données Nucléaires pour les Réacteurs" de l’IPHC. Elle s’intéresse aux innombrables réactions à l’œuvre dans le cœur des réacteurs nucléaires. L’enjeu est de mieux comprendre et modéliser les phénomènes énergétiques en jeu, aussi bien dans le combustible que dans les matériaux des structures ou les fluides caloporteurs.

Rencontre avec Maëlle Kerveno :
https://in2p3.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/les-femmes-de-spiral2-lhonneur-pour-la-journee-womeninscience

Sandrine COURTIN

Sandrine Courtin est responsable du département de recherches subatomiques (DRS) de l’IPHC. Ses recherches actuelles consitent à reproduire en laboratoire les réactions nucléaires qui ont lieu au sein des étoiles, pour but de mieux comprendre le cycle de vie des étoiles, essentiel pour extraire des informations sur l’âge de notre Univers, l’évolution stellaire et la nucléosynthèse des éléments chimiques, notamment ceux nécessaires à la vie.

Rencontre avec Sandrine Courtin :
http://www.recherche.unistra.fr/index.php?id=30741

Blandine CHAZARIN

Les mécanismes qui permettent à l’ours brun de Suède de conserver sa masse musculaire durant l’hibernation restent un mystère. Dans le cadre de sa thèse, Blandine Chazarin a étudié la physiologie de l’ours hibernant pour décrypter les mécanismes de l’atrophie musculaire humaine. Elle poursuivre ses recherches aux Etats-Unis, où elle travaillera sur les maladies cardiaques, première cause de mortalité chez les femmes dans le monde.

Retrouvez Blandine Chazarin sur Linkedin :
https://www.linkedin.com/in/blandine-chazarin-983972105/?originalSubdomain=fr

Christine HU-GUO

Christine Hu Guo est ingénieure de recherche hors classe et responsable du groupe de microélectronique de l’IPHC. Elle est spécialiste d’une technologie innovante de circuits intégrés et de capteurs à pixels pour le traitement des signaux issus de détecteurs d’expériences de physique auprès des accélérateurs des particules. En novembre 2018, le Délégué régional Alsace du CNRS, Patrice Soulié, lui a remis la Médaille de cristal du CNRS pour ses travaux.

Portrait de Christine Hu Guo :
http://www.cnrs.fr/fr/personne/christine-hu-guo

Camila STEFANNE DIAS COSTA

Dans le cadre du programme "Make Our Planet Great Again", l’IPHC a accueilli Camila Stefanne Dias Costa, jeune chercheuse brésilienne, pour travailler ensemble sur le piégeage de métaux toxiques (Cr, Ni, Zn) dans des effluents industriels, en utilisant les déchets d’algue brune dont on extrait un gélifiant alimentaire, l’alginate.

En savoir plus sur les recherches de Camila Stefanne Dias Costa :
http://www.iphc.cnrs.fr/Des-materiaux-bio-sources-inedits-pour-depolluer-les-eaux.html

Christine CARAPITO

Christine Carapito est chargée de recherche au sein de l’équipe LSMBO de l’IPHC. Elle est spécialiste en spectrométrie de masse quantitative, un domaine pour lequel elle a développé de nouvelles méthodologies. Elle s’est également bâti une renommée internationale dans le domaine de la bioinformatique. En novembre 2018, le Délégué régional Alsace du CNRS, Patrice Soulié, lui a remis la Médaille de bronze du CNRS pour ses recherches.

Portrait de Christine Carapito :
http://www.cnrs.fr/fr/personne/christine-carapito

Aline NONAT

Aline Nonat est chercheuse en chimie de coordination au sein de l’équipe SynPA de l’IPHC. Elle s’est spécialisée dans la synthèse et la caractérisation de sondes d’imagerie moléculaire. En novembre 2019, Patrice Soullie, Délégué régional Alsace du CNRS, et Jacques Maddaluno, Directeur de l’Institut de chimie du CNRS, lui ont remis la Médaille de bronze du CNRS pour ses recherches.

Portrait d’Aline Nonat :
http://www.cnrs.fr/fr/personne/aline-nonat

Aurélie URBAIN

Aurélie Urbain est chercheuse en pharmacognosie au sein de l’équipe CAMBAP de l’IPHC. Dans le cadre d’un projet de recherche s’appuyant sur une stratégie innovante pour lutter contre le diabète de type 2, elle étudie des molécules naturelles issues du règne végétal et leurs mécanismes d’action, ainsi que leur production par biotechnologies végétale.

En savoir plus sur les recherches d’Aurélie Urbain :
http://www.iphc.cnrs.fr/-Aurelie-URBAIN-.html