Annuaire IPHC

DRS | Recherche au DRS » Energie, environnement et santé » Ramses » R & D Intsrumentation » R & D - Techniques radioanalytiques

R & D - Techniques radioanalytiques

Dernière mise à jour : jeudi 21 septembre 2006, par Olivier COURSON

La géochimie isotopique de radionucléides (uranium, thorium...) apporte un outil de première valeur dans les recherches chronogéologiques et hydrogéologiques. Elle permet, en particulier, de déterminer la dynamique d’un aquifère, d’évaluer des taux d’érosion, des débits d’affluents de cours d’eau. La précision et la justesse analytique des mesures des déséquilibres radioactifs (par ex : 234U/238U) constituent la clé de la réussite de telles études.
Le choix de la technique d’analyse (spectrométrie α, ICP-MS ou scintillation liquide) sera dicté par la nature radiochimique des éléments à quantifier.
Toutefois, la mise en oeuvre de ces techniques requière une ou des séparations radiochimiques préalables.
A cette fin, des methodologies spécifiques sont développées suivant le type d’échantillons environnementaux (eaux, sols, sédiments).

Méthodologie

GIF - 24.3 ko
GIF - 3.3 ko
Dosage de l’uranium (234, 235 et 238) dans différentes matricesDosage du 90Sr dans du lait

Quelques résultats

GIF - 21.8 ko
Dosage de l’Uranium 238 dans les eaux de consommations
JPEG - 62.9 ko
Sédiment marin de Fangatofa