Annuaire IPHC

A la Une à l’IPHC | » Prix Nobel de physique 2013 : François Englert et Peter Higgs

Prix Nobel de physique 2013 : François Englert et Peter Higgs

Dernière mise à jour : mardi 8 octobre 2013, par Nicolas Busser

Le prix Nobel de physique 2013 vient d’être attribué à François Englert et Peter Higgs, et concerne de très près l’IPHC, étroitement lié aux découvertes faites avec les expériences CMS et ATLAS du LHC.

Dès 1992, l’IPHC a fait partie des instituts fondateurs de l’expérience CMS du CERN et participé aux différentes étapes de conception et de R&D, puis à la réalisation du détecteur (au silicium) de particules chargées et de son électronique de lecture. Aujourd’hui il apporte une expertise essentielle pour le bon fonctionnement des détecteurs, la reconstruction des événements issus des collisions et les mesures de précision de nombreux processus indispensables pour la découverte récente du boson de Higgs.

Contacts à l’IPHC : Daniel Bloch et Pierre Van Hove

Communiqué de presse de l’IN2P3 - 8 octobre 2013

Le CNRS et le CEA félicitent François Englert et Peter W. Higgs pour le prix Nobel de physique 2013

Le CNRS et le CEA félicitent les physiciens théoriciens François Englert et Peter W. Higgs, lauréats du prix Nobel de physique 2013. À travers ce prix, c’est également la communauté des physiciens expérimentateurs, œuvrant sans relâche pour mettre à l’épreuve l’hypothèse théorique de François Englert et Peter W. Higgs, qui est récompensée. La découverte majeure d’une nouvelle particule, un boson de Higgs, par les expériences Atlas et CMS du Grand collisionneur de hadrons du Cern (le LHC) a permis, 48 ans plus tard, de valider leur modèle. En France, des centaines de chercheurs du CNRS et du CEA sont associés aux aspects expérimentaux de cette découverte. La France a participé dès l’origine à la genèse et au développement des aimants supraconducteurs de l’accélérateur et des deux détecteurs clefs du LHC pour cette découverte ainsi qu’à l’acquisition et à l’interprétation des données. Dans le sillage des pionniers, des théoriciens français ont aussi contribué à asseoir les bases théoriques du Modèle standard de la physique des particules.

Voir le communiqué à l’adresse :
http://www.in2p3.fr/presse/communiques/2013/09_Nobel.htm