Annuaire IPHC

A la Une à l’IPHC | Archives de la Une IPHC » Les neutrinos respectent la limite de vitesse cosmique

Les neutrinos respectent la limite de vitesse cosmique

Dernière mise à jour : vendredi 8 juin 2012, par Nicolas Busser

Les neutrinos envoyés du Cern vers le Gran Sasso respectent la limite de vitesse cosmique

Aujourd’hui à Kyoto, à l’occasion de la 25e Conférence internationale sur la physique du neutrino et l’astrophysique, la collaboration Opera et trois autres expériences ont annoncé avoir mesuré de manière cohérente une vitesse des neutrinos compatible avec celle de la lumière. Cela vient clore le débat qui était né en septembre dernier lorsque l’expérience Opera avait fait état d’une anomalie dans ses mesures du temps de vol des neutrinos, invitant la communauté des physiciens à examiner ce résultat inattendu. Les vérifications et mesures effectuées ces dernières semaines ont permis de confirmer l’origine de l’erreur, due au branchement défectueux d’un câble de synchronisation optique des horloges de précision.

« On ne peut que se réjouir de la résolution rapide de l’énigme posée par une vitesse des neutrinos semblant dépasser celle de la lumière » a dit Jacques Martino, directeur de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS. « Comme cela a été noté dans la presse française et étrangère, ainsi que le magazine Nature, cette démarche critique constitue un bel exemple du fonctionnement de la science et du doute scientifique. La science et les chercheurs acceptent le questionnement de principes, même et surtout les plus fondamentaux, et se basent avant tout sur l’expérience et l’examen par les pairs afin de faire progresser notre connaissance des lois de la nature.

Il me semble important d’apporter notre soutien et notre confiance aux chercheurs d’Opera et en particulier aux chercheurs français qui ont joué un rôle important dans cette mesure, pour l’attitude de rigueur scientifique qu’ils ont toujours suivie dans cette analyse. Si in fine nous avons affaire à une erreur expérimentale, il est impossible de parler de faute. L’annonce par Opera de nouveaux résultats sur l’oscillation des neutrinos, but scientifique principal d’Opera, montre que ce soutien et cette confiance sont mérités ».

Contact communication
IN2P3 : Arnaud Marsollier, Tél : (Suisse) 00 41 76 487 2769
Source : http://www.in2p3.fr/recherche/nouvelles_scientifiques/2012/4_opera.htm