Annuaire IPHC

DRS | Recherche au DRS » Hadrons et noyaux » CAN » Projets et systèmes de détections » AGATA » Le spectromètre AGATA

Le spectromètre AGATA

Dernière mise à jour : mardi 4 mai 2010, par Nicolas Busser

AGATA est constitué de 180 cristaux Ge coaxiaux (figure 1), segmentés en 36 chacun (6 secteurs parallèles à l’axe du cristal et 6 tranches transversales) et encapsulés dans une fine enveloppe en aluminium pour préserver l’état de surface du Ge (figure 2).

Trois capsules sont regroupées dans un même cryostat pour former l’unité de détection du spectromètre appelée Triple Cluster (figure 1). Les préamplificateurs rapides préservent les formes des impulsions des segments. L’électronique front-end est équipée d’ADC échantillonneurs de 14 bits, 100 MHz. L’acquisition des données doit être capable de traiter en ligne et les formes d’impulsion venant des 6600 voies électroniques et le tracking gamma avant stockage sur support magnétique pour de forts taux d’acquisition (100 000 évènements par seconde correspondants à des cascades de 30 photons). L’ensemble des informations techniques sur le multi-détecteur AGATA sont disponibles dans le Technical Design Report (TDR).

JPEG - 33.1 ko
Figure 1
Vue schématique du spectromètre AGATA composé de 180 cristaux (gauche). Premier triple cluster asymétrique opérationnel (droite)
JPEG - 32.5 ko
Figure 2
Représentation de la segmentation d’un détecteur Germanium d’AGATA (gauche), labels des 36 segments issus d’un découpage électrique du contact externe en 6 secteurs et 6 tranches (centre) et photo d’un cristal encapsulé (droite)