Accueil » Who we are » Le projet en 10 questions

Le projet en 10 questions

Last update: Friday 24 October 2014, by Nicolas Busser

Cyrcé : Cyclotron pour la recherche et l’enseignement

Cyrcé c’est quoi ?

Cyrcé est un nouvel accélérateur de particule qui entrera en service prochainement à l’IPHC. Cette installation permettra de produire par transmutation des éléments radioactifs pour l’étude du vivant, l’aide au diagnostic et l’évaluation de nouveaux médicaments. Cyrcé produira de la radioactivité au service de la santé.

De quoi est composée l’installation ?

  • D’un cyclotron confiné dans un bunker en béton permettant de contenir les radiations émises lorsque l’accélérateur est en fonctionnement. Une fois stoppé, les radiations émises s’arrêtent très rapidement.
  • D’un pupitre de commande qui permet de piloter l’accélérateur et de contrôler la sureté de l’installation.
  • De salles blanches aseptiques accueillant des laboratoires de chimie comportant des enceintes blindées pour la préparation des molécules radioactives destinées à des applications de recherche médicale.

Quelques chiffres :

  • 200 m² de zones techniques
  • 250 m² de laboratoire dont 130 m² de salles blanches
  • 1000 t de béton pour la construction du bunker
  • 100 t de plomb pour la construction des enceintes blindées

Qui va piloter l’installation ?

L’installation sera conduite par une équipe d’agents CNRS experts en accélérateur et en radiochimie sous le contrôle d’un service de radioprotection qui veillera à la sécurité des personnes.

Faut-il des autorisations pour une telle installation ?

Oui. L’IPHC a déposé un dossier auprès de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) qui ne délivre une autorisation de fonctionnement que si l’installation dans sa globalité ne présente aucun risque ni pour le personnel y travaillant, ni pour la population environnante. Par ailleurs le personnel autour de l’installation doit impérativement être qualifié.

Est-ce dangereux ?

Toute production et manipulation de radioactivité peut présenter un risque. Le dossier de sureté déposé à l’ASN a pour but de recenser tous les risques potentiels et de démontrer que la conception de l’installation permet de les éviter quelque soit le scénario envisagé.

L’installation sera placée sous la surveillance d’un service de radioprotection qui garantira à tout moment la sureté de l’installation.

Quels sont les projets scientifiques prévus ?

Les projets initiaux sont fondés sur la production de molécules à base de fluor radioactif (18F) pour des applications précliniques au sein du laboratoire. Viendront par la suite des projets nécessitant la production de molécules à base de cuivre (64Cu) et plus tard de zirconium (89Zr).Ces programmes permettront de visualiser des processus biologiques de façon très précise dans le but de faire avancer la recherche médicale en France. Par ailleurs l’installation servira de plateforme d’accueil pour des étudiants en radiochimie (chimie des éléments radioactifs).

Le cyclotron étant un instrument destiné initialement à des expériences de physique permettra à plus long termes de faire naître d’autres types projets, comme la caractérisation de matériaux ou d’instruments.

Quel est le calendrier du projet ?

  • de juillet à octobre 2012 : mise en route et test de l’installation
  • premières productions de Fluor radioactif avant la fin 2012
  • fin 2013 : inauguration officielle
  • à partir de 2014 : début des productions de molécules à base de fluor puis de cuivre radioactif

Qui sont les financeurs du projet ?

Cyrcé a vu le jour grâce à un contrat de projet état région associant :

  • le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche dont le CNRS
  • la Région Alsace
  • le Conseil Général du Bas-Rhin
  • la Communauté Urbaine de Strasbourg
  • le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER)
  • l’Université de Strasbourg

Quel est le coût du projet ?

Le coût est de 4,85 M€ réparti entre les équipements (3M€) et les travaux d’infrastructure (1,85M€).

Y-a-t-il des partenaires ?

De nombreux projets sont envisagés avec des partenaires strasbourgeois mais ceux-ci ne verront le jour que lorsque l’installation fonctionnera en routine, c’est-à-dire en 201.

Cyrcé est par ailleurs associé au cyclotron Nantais Arronax dans le cadre du Labex IRON (qui vise à promouvoir au niveau national les molécules radiomarquées au cuivre).

Cyclotron TR24 de la société canadienne ACSI

logo IPHC

Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien
23 rue du loess - BP28
67037 Strasbourg cedex 2
Tél : +33 (0)3 88 10 66 55
Fax : +33 (0)3 88 10 62 92