Annuaire IPHC

DRS | A la une au DRS » Le collisionneur SuperKEKB bat le record mondial de luminosité

Le collisionneur SuperKEKB bat le record mondial de luminosité

Dernière mise à jour : jeudi 2 juillet 2020, par Nicolas Busser

Le 15 juin 2020, deux ans après sa mise en route au Japon, le collisionneur électron-positon SuperKEKB a atteint la luminosité record de 2,22x1034 cm-2 s-1. Il bat ainsi le précédent record qui avait été établi par le LHC après 8 années de fonctionnement. Cette luminosité extrême obtenue par SuperKEKB repose sur la mise en oeuvre de collisions de nano-faisceaux. Durant la décennie à venir, la taille transverse des faisceaux de SuperKEKB diminuera encore, depuis les 220 nm atteints aujourd’hui jusqu’à 50 nm qui permettront de multiplier le record actuel de luminosité par un facteur 40.

Le groupe Belle II de l’IPHC a fortement contribué à la mise en route de SuperKEKB. Il a en particulier participé à l’étude du bruit de fond produit par les nano-faisceaux, en installant au coeur de Belle II un détecteur équipé de capteurs CMOS conçu à l’IPHC. Après cette phase clé pour le succès de l’expérience Belle II, le groupe se concentre maintenant sur l’analyse des collisions délivrées par SuperKEKB et cherche à mettre en évidence des nouveaux processus physiques grâce à des mesures de la plus haute précision dans le secteur des quarks et leptons lourds.

Article dans le journal CERN Courier :
https://cerncourier.com/a/kek-reclaims-luminosity-record/