Annuaire IPHC

DSA | A la Une au DSA » Le LSMBO fait avancer la recherche contre la maladie de Lyme

Le LSMBO fait avancer la recherche contre la maladie de Lyme

Dernière mise à jour : mardi 15 novembre 2016, par Nicolas Busser

Laurence Sabatier, au sein de l’équipe LSMBO, a mis au point une méthode de détection de la bactérie Borrelia dans des échantillons de peau, par spectrométrie de masse ciblée. Cette nouvelle approche devrait permettre d’améliorer le diagnostic de la maladie de Lyme. Les développements réalisés dans le cadre de l’infrastructure nationale de protéomique ProFI ont beaucoup contribué à ce succès.

La maladie de Lyme ou borréliose est une maladie infectieuse due à une bactérie appelée Borrelia burgdorferi, transmise à l’homme par la tique Ixodes. L’Université de Strasbourg détient une vraie expertise sur la borréliose au plan national. Deux brevets [1] de candidats vaccinaux ont été déposés par trois chercheurs strasbourgeois, dont la chimiste Laurence Sabatier de l’équipe "LSMBO" à l’IPHC. Ces candidats sont en cours d’évaluation chez le chien (Maturation SATT Conectus). Parallèlement elle a mis au point une méthode d’analyse [2] par spectrométrie de masse SRM (Selected Reaction Monitoring) qui permet de détecter, avec spécificité et sensibilité, des peptides signature de la présence de la bactérie Borrelia dans une biopsie cutanée. Un outil de premier ordre qui pourrait améliorer le diagnostic précoce de la maladie de Lyme (Projet Hospitalier de Recherche Clinique en cours).

Contact à l’IPHC : Laurence SABATIER

Voir l’article complet de l’Université de Strasbourg : Maladie de Lyme : une expertise de l’Unistra


[1Références des deux brevets :
Vaccins contre la maladie de Lyme
WO 2015/022470 A3
WO 2016/128687 A1
Brevets déposés en 2014 et 2015 avec extensions internationales publiées en 2015 et 2016 respectivement

[2Discovery and targeted proteomics on cutaneous biopsies infected by Borrelia to investigate Lyme disease
Schnell, G., Bœuf, A., Westermann, B., Jaulhac, B., Carapito, C., Boulanger, N., Ehret-Sabatier, L.
Mol. Cell. Proteomics (2015) 14, 1254-1264