Annuaire IPHC

A la Une à l’IPHC | Archives de la Une IPHC » La sortiline, un récepteur déterminant pour la toxoplasmose

La sortiline, un récepteur déterminant pour la toxoplasmose

Dernière mise à jour : vendredi 25 mai 2012, par Nicolas Busser

Des chercheurs du Centre d’infection et d’immunité de Lille (CIIL, CNRS/Inserm/Institut Pasteur de Lille/Universités de Lille 1 et 2) et de l’IPHC viennent de découvrir un récepteur homologue de la sortiline humaine, qui se trouve être indispensable au transport intracellulaire des protéines et à la biogenèse des organites vitaux chez le parasite apicomplexe Toxoplasma gondii. Ce travail a été publié dans la revue Cell Host Microbe.

 » communiqué sur le site de l’institut des sciences biologiques du CNRS

 


Toxoplasma sortilin-like receptor regulates protein transport and is essential for apical secretory organelle biogenesis and host infection. Pierre-Julien Sloves, Stephane Delhaye, Thomas Mouveaux, Elisabeth Werkmeister, Christian Slomianny, Agnes Hovasse, Tchilabalo Dilezitoko Alayi, Isabelle Callebaut, Rajshekhar Gaji, Christine Schaeffer-Reiss, Alain Van Dorsselear, Vern Carruthers, Stanislas Tomavo, Cell Host Microbe (2012), 11(5):515-527, doi:10.1016/j.chom.2012.03.006.