DRHIM | ImaBio » Thèses en cours » Harold BARQUERO

Harold BARQUERO

Dernière mise à jour : jeudi 5 janvier 2012, par Patrick BARD

 

Imagerie optique du petit animal par bioluminescence : consolidation des données par l’imagerie X

L’imagerie moléculaire optique in vivo du petit animal consiste généralement à imager une distribution lumineuse interne à l’animal. Les performances quantitatives de ces modalités d’imagerie sont fortement limitées par la diffusion et l’atténuation de la lumière dans les tissus. Celles-ci empêchent l’extraction d’informations quantitatives. Aussi, ce domaine s’oriente actuellement vers le couplage de plusieurs modalités d’imagerie, permettant la fusion de données complémentaires et l’imposition de contraintes sur la reconstruction optique. Ce couplage permet d’obtenir des résultats plus fiables et plus précis.

Ce projet est associé au développement du produit Photon Imager OPTIMA de la société Biospace Lab, et consiste en la combinaison d’une modalité d’imagerie X et d’une modalité d’imagerie optique. Ces modalités permettront d’obtenir respectivement des informations anatomiques sur l’animal et des informations fonctionnelles sur la distribution lumineuse interne dans ses tissus. Le couplage permettra de cartographier les propriétés optiques associées aux différents tissus de la souris. La localisation et la quantification précise des sources lumineuses seront alors réalisées.

La première partie de la thèse consistera au développement de la modalité d’imagerie X. Cet axe de recherche comprend notamment la reconstruction tri-dimensionnelle à partir de données incomplètes et la différenciation des tissus par imagerie bi-énergie.

Ces deux aspects, sujets à de nombreux projets de recherche, industriels, et médicaux, ne sont pas encore utilisés pour l’imagerie du petit animal.

Dans un second temps, l’association des données anatomiques obtenues à des propriétés optiques caractéristiques des tissus de la souris sera effectuée. Différentes technique d’imagerie fonctionnelle optique éprouvées – bioluminescence, fluorescence, et imagerie multispectrale Cerenkov, récemment utilisée pour l’imagerie très performante de distributions de traceurs radioactifs – seront étudiées. L’une d’elle sera alors choisie pour réaliser le couplage X/optique.

La fusion des données X/optique est encore peu exploitée pour l’imagerie préclinique. Ce projet constitue un enjeu industriel et de recherche important.

Retour