DRHIM | ImaBio » Thèses en cours » Cécile BOPP

Cécile BOPP

Dernière mise à jour : jeudi 5 janvier 2012, par Patrick BARD

 

Le proton : sonde dosimétrique et diagnostique

La hadronthérapie est une technique consistant à irradier le patient d’un faisceau d’ions pour détruire les cellules cancéreuses. Actuellement, la planification du traitement s’effectue à l’aide d’images obtenues par tomodensitométrie X. Les coefficients d’atténuation des X sont convertis en densité en électrons selon une courbe expérimentale, ce qui induit jusqu’à 5 % d’incertitude sur la localisation du dépôt de dose. Bien qu’encore très peu développée, l’imagerie proton est d’un très grand intérêt, principalement car elle délivre directement la densité électronique du milieu et par conséquent améliore grandement la qualité du plan de traitement. Le proton peut également servir pendant l’acte thérapeutique : lors de l’irradiation des tissus par les ions carbones, les protons émis lors de la fragmentation peuvent être utilisés pour estimer en ligne la dose délivrée.

Cette thèse consiste à développer un algorithme de reconstruction des images protons dans le cas diagnostic mais également lors du contrôle de dose en ligne en hadronthérapie. Le point clef est l’utilisation d’une approche statistique en incorporant dans l’algorithme de reconstruction des connaissances apriori sur les sections efficaces.

Retour