Annuaire IPHC

L’IPHC | Thèses et stages Master » Les Doctorants de l’IPHC / The PhD Students of the IPHC » Pages pro » Doctorants actuels » CORBIN Manon

CORBIN Manon

Dernière mise à jour lundi 11 juillet 2016, par Manon CORBIN

CORBIN Manon

Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien - IPHC
Département Ecologie, Physiologie et Ethologie - DEPE
Ethologie Evolutive
Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS
UMR 7178 CNRS/Université De Strasbourg - UDS

23 rue Becquerel, 67087 Strasbourg cedex 2, France

Contact : Manon Corbin


Titre de la thèse : La contribution des mécanismes individualisés et auto-organisés au processus décisionnel lors des déplacements collectifs chez le cheval domestique.

Période : 2015-2018

Encadrant(s) : Odile Petit


Abstract

English

Like all gregarious species, horses synchronize their activities and move collectively. Group life allows to benefit from a protection against predators, but it must also allow individuals, which have various physiological conditions, to meet their needs for food and water.

To satisfy both individual needs and group cohesion, collective decision-making mechanisms must have been selected during evolution.

This thesis aims to explain variations in success of collective movements in domestic horses (Equus ferus caballus), by behavioral observations and mathematical modelling.

We already know that the vast majority of initiated movements are followed by the whole group, but not always at the same pace : individuals take more or less time to join the movement. This joining speed might reflect the degree of consensus between group members.

By analyzing the data obtained in different groups of horses, we will first try to identify a routine in daily movements. Our hypothesis is that any movement initiated out of this routine, whether temporal or spatial, will have difficulty to convince the group members and slow the decision-making process.

We will then focus on the period before the departure, to determine how the collective movement is prepared, i.e. how individuals agree on the time of the departure and its orientation. In the pre-departure period, we will try to assess the weight of the role of the initiator, the first individual to move.

Can we call this initiator a "leader", i.e. which actively recruit people to achieve its goal ? Or is it an opportunist that takes advantage of the readiness of group members to leave for initiating the movement in the direction of its own choice ?

We will then investigate mimetic processes in the dynamics of joining : do individuals follow a "leader" or their nearest neighbors ? Do they decide according to the number of individuals already left or remaining ? Do followers join into sub-groups according to their social preferences ?

Finally, we will study the influence of the group size on the dynamics of collective movements, with the hypothesis that the individualized mechanisms would slow decision-making. Therefore, the contribution of self-organized mechanisms, described as "anonymous", would increase with the number of individuals in the group.

French

Comme toutes les espèces au mode de vie grégaire, les chevaux synchronisent leurs activités et se déplacent collectivement. La vie en groupe permet de bénéficier d’une protection contre les prédateurs, mais elle doit aussi permettre à des individus, qui présentent des conditions physiologiques variées, de subvenir à leurs besoins en nourriture et en eau.

Pour que soient satisfaits à la fois les besoins individuels et la nécessité de maintenir un groupe cohésif, des mécanismes de prise de décision collective ont dû être sélectionnés au cours de l’évolution.

Cette thèse vise à expliquer, par l’observation des comportements et la modélisation mathématique, les variations de succès des déplacements collectifs chez les chevaux domestiques (Equus ferus caballus).

Alors que la grande majorité des déplacements initiés sont suivis par l’ensemble du groupe, ils ne le sont pas toujours au même rythme : les individus mettent plus ou moins de temps à adhérer au mouvement. Comment expliquer ces différences de vitesse d’adhésion ?

Par l’exploitation de données obtenues dans différents groupes de chevaux, nous tenterons premièrement d’identifier une routine dans leurs déplacements quotidiens. Notre hypothèse est la suivante : tout mouvement initié hors de cette routine, qu’elle soit temporelle ou spatiale, remportera plus difficilement l’adhésion des membres du groupe et ralentira le processus décisionnel.

Nous nous intéresserons ensuite à la période qui précède le départ, afin de déterminer comment le déplacement collectif se prépare, c’est-à-dire comment les individus s’accordent sur le moment du départ et son orientation. Dans cette période pré-départ, nous chercherons en particulier à mettre en évidence le poids du rôle de l’individu initiateur, le premier à partir, qui sera suivi plus ou moins rapidement.

Peut-on qualifier cet initiateur de « leader », qui recruterait activement les individus pour atteindre son objectif ? Ou serait-il opportuniste et profiterait-il du fait que les membres du groupe soient prêts à partir, pour initier le déplacement dans la direction de son choix ?

Nous nous intéresserons donc au mimétisme dans la dynamique de l’adhésion au déplacement : les individus suivent-ils un « leader » ou leurs plus proches voisins ? Se décident-ils en fonction du nombre d’individus déjà partis ou restants ? Adhèrent-ils en sous-groupes en fonction de leurs préférences sociales ?

Enfin, nous étudierons l’influence de la taille du groupe sur la dynamique du déplacement collectif, avec comme hypothèse que, les mécanismes individualisés étant susceptibles de ralentir le processus décisionnel, la part de mécanismes auto-organisés, qualifiés d’ « anonymes » augmenterait avec le nombre d’individus présents dans le groupe.

Publications / Communications

Presentations

M. Corbin. Decision-making for moving collectively in domestic horse. BEEPSS presentation (Behaviour, Evolution, Ecology and Physiology Seminar Strasbourg) - IPHC, CNRS, Strasbourg, France. 4th March 2016 http://www.iphc.cnrs.fr/Mini-Symposium-PhD-students.html

M.Corbin. La contribution des mécanismes individualisés et auto-organisés au processus décisionnel lors des déplacements collectifs chez le cheval domestique. Presentation in 180 seconds, 2nd prize, Journée des doctorants de la filière équine IFCE, INRA, Paris, France. 18th March 2016 https://www.youtube.com/watch?v=TOXv2n8kN1A

Teaching

Sciences de la Vie et de la Terre – Professeur agrégé – Académie de Strasbourg , depuis septembre 2000 (Lycée International des Pontonniers, depuis septembre 2003)

Professeur-relais au Jardin des Sciences, Université de Strasbourg, depuis septembre 2012

Animations pédagogiques pour les professeurs de Sciences de la Vie et de la Terre dans le cadre du Plan Académique de Formation, Rectorat de l’Académie de Strasbourg, depuis 2001

Colles en classe préparatoire BCPST, Lycée Jean Rostand, Strasbourg, 2007/2008

Lecture de textes scientifiques, L3 Langues étrangères appliquées, Université de Strasbourg, janvier 2002 à juin 2005