Annuaire IPHC

DSA | Chimie Analytique des Molécules BioActives et Pharmacognosie (...) » Aurélie URBAIN

Aurélie URBAIN

Maître de conférences à l’Université de Strasbourg

Téléphone : +33 (0)3 68 85 41 80
E-mail :

Courte bibliographie 

2010 : Maître de Conférences en Pharmacognosie, Université de Strasbourg
2009 : Post-doctorat, Laboratoire de Pharmacognosie, Université d’Athènes, Grèce
2008 : Post-doctorat, Laboratoire de Pharmacognosie et Phytochimie, Université de Genève, Suisse
2007 : Doctorat en Pharmacognosie, Université de Genève, Suisse : « Isolement de xanthones et coumarines inhibitrices de l’acétylcholinestérase, respectivement à partir de Gentianella campestris et Gentianella amarella ssp. acuta (Gentianaceae), et Peucedanum ostruthium (Apiaceae) », sous la direction du Pr Kurt Hostettmann

Thèmes de recherche :

  • Recherche de sécrétagogues naturels du glucagon-like peptide-1 (GLP-1) pour le traitement du diabète de type 2
  • Développement de méthodes de séparation par CPC et HPLC

Substances naturelles antidiabétiques

Le glucagon-like peptide-1 (GLP-1) est une hormone intestinale impliquée dans la régulation de la glycémie, majoritairement responsable de la sécrétion d’insuline chez les individus sains. Il a été démontré que la sécrétion de ce peptide est réduite chez les diabétiques de type 2, favorisant ainsi une glycémie élevée. Les solutions thérapeutiques les plus récentes consistent à mimer ou prolonger l’effet du GLP-1, mais ces approches présentent certaines contraintes et autres effets indésirables.
Notre projet de recherche s’appuie sur une stratégie alternative et innovante : la découverte et le développement de molécules capables de stimuler la sécrétion du GLP-1 au niveau intestinal, afin de rétablir en amont une physiologie saine et contribuer ainsi au maintien d’une glycémie normale.
En croisant des données ethnopharmacologiques et taxonomiques, nous avons rapidement découvert plusieurs molécules naturelles issues du règne végétal qui stimulent la sécrétion intestinale du GLP-1. Leur caractérisation, l’étude approfondie de leurs mécanismes d’action et leur production par biotechnologies végétales sont les principaux objectifs que nous poursuivons.