Conférences et séminaires » Séminaire présenté par le Dr. I. STEFAN

Séminaire présenté par le Dr. I. STEFAN

Dernière mise à jour

L’importance de la queue ‘basses énergies’ de la résonance élastique dans les processus 15O(p,γ)(β+)16O et 15O(p,γ)(p,γ)17Ne.

Dr I. STEFAN
(Institut de Physique Nucléaire d’ORSAY)

le Jeudi 12 avril 2007 à 16 h00

Salle de Visioconférences - Bâtiment 25
IPHC, 23 rue du Loess, Strasbourg-Cronenbourg

Résumé :

Les niveaux non liés proches du seuil d’émission d’une particule sont d’une grande importance pour différentes réactions nucléaires importantes dans le contexte astrophysique. Nous avons développé une méthode générale pour l’étude spectroscopique des niveaux non liés : la diffusion élastique résonante en cinématique inverse avec des faisceaux radioactifs. Nous avons utilisé la diffusion élastique résonante d’un faisceau radioactif d’15O sur une cible épaisse de polypropylène pour étudier le noyau non lié 16F. La mesure a permis d’obtenir les propriétés (énergie, spin, largeur) des premiers états du noyau non lié 16F, ceci avec une résolution en énergie remarquable. Nous avons exploité ces nouveaux résultats dans le calcul du taux de la réaction 15O(p,β+)16O que nous avons comparé au taux estimé de la réaction 15O(α, γ)19Ne. Nous avons également considéré l’importance de la queue aux basses énergies d’une résonance dans un noyau non lié. Dans cette partie de la résonance on devrait observer un effet de piégeage par le champ coulombien, favorisant ainsi la décroissance bêta du 16F. Nous avons également mis en évidence la possibilité de peupler favorablement cette partie de la résonance par une transition gamma. Les réactions séquentielles 15O(p,γ)(β+)16O et 15O(p,γ)(p,γ)17Ne sont étudiées pour la première fois, et leur taux est comparé au taux estimé de la réaction 15O(α, γ)19Ne. Plusieurs conséquences de ces processus proposés pour la nucléosynthèse dans les novae et les sursauts X sont discutées.

Personnes a contacter :

Sandrine COURTIN

Florent HAAS

Portfolio