Conférences et séminaires » Séminaire présenté par le Dr G. Kessedjian

Séminaire présenté par le Dr G. Kessedjian

Dernière mise à jour

Mesures de sections efficaces de fission d’intérêt pour la transmutation.

Dr G. Kessedjian
(Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie Grenoble)

Jeudi 19 février 2009 à 16h

Salle de Séminaires, Bât 27, 2e étage
IPHC, 23 rue du Loess, Strasbourg-Cronenbourg

Résumé :
Les réacteurs actuels produisent deux types de déchets dont la
gestion et le devenir soulèvent des problèmes. Il sagit dabord de certains
produits de fission dont la durée de vie dépasse souvent le million
d’années, mais aussi des noyaux lourds au-delà de l’uranium appelés
actinides mineurs. Ces actinides mineurs sont essentiellement des isotopes
de Np, Am et Cm. Ils cumulent une radio-toxicité élevée, car souvent
émetteurs alpha, gamma ou neutrons, avec une durée de vie pouvant aller de
quelques années, telles que le 244Cm, à plusieurs millions d’années à
l’instar du 237Np. Actuellement les actinides mineurs sont stockés en
surface en attente d’une solution définitive encore à l’étude. Deux
options sont envisagées : le stockage en site géologique profond et
l’incinération de ces déchets dans un flux de neutrons rapides,
c’est-à-dire, la transmutation par fission. Cette dernière option fait
l’objet de nombreuses recherches dont l’objectif est de démontrer sa
faisabilité à partir de réacteurs à neutrons rapides (RNRGenIV) ou de
systèmes innovants assistés par accélérateurs (ADS). Ces études font appel
à de nombreuses données neutroniques. Malheureusement, ces bases de
données présentent encore de nombreuses insuffisances pour parvenir à des
résultats fiables. Ces disparités sont à l’origine dun vaste effort
international de mesures de sections efficaces auquel contribue le groupe
Aval du Cycle et Énergie Nucléaire (ACEN) du CENBG. L’objectif de ces
mesures est ici d’actualiser des données nucléaires parfois très anciennes
et de les compléter. Nous avons ainsi remesuré la section efficace de
fission de l’243Am avec une nouvelle méthode. La mesure directe des
sections efficaces neutroniques d’actinides mineurs constitue très souvent
un véritable défi compte-tenu de la forte activité, de la rareté et des
difficultés techniques que soulève la fabrication de cibles isotopiquement
pures. Pour cela, le groupe ACEN a développé une méthode indirecte
utilisant les réactions de transfert. Pour chaque mesure, une évaluation
précise des erreurs a été réalisée à travers une étude des
variances-covariances des résultats. Pour les mesures de la réaction
243Am(n,f), une analyse des corrélations d’erreurs a permis d’interpréter
la portée de ces mesures au sein des mesures existantes. Nous présenterons
nos méthodes de mesures et les résultats obtenus.

Personne à contacter :

Sandrine COURTIN

Portfolio