Conférences et séminaires » Séminaire présenté par le Dr. Enrique Dr. Enrique Minaya-Ramirez, (...)

Séminaire présenté par le Dr. Enrique Dr. Enrique Minaya-Ramirez, GSI-Darmstadt

Dernière mise à jour

Mesures de masses de haute précision des isotopes de nobélium et lawrencium

Par : Dr. Enrique MINAYA RAMIREZ, GSI et Helmholtz Institut Mainz (HIM), Darmstadt, Allemagne
Date : mardi 15 novembre 2011 à 11h00
Lieu : IPHC, Salle de Réunion 2e étage du Bâtiment 27

Résumé :

Les mesures de masses de haute précision sont essentielles pour consolider notre connaissance sur l’énergie de liaison nucléaire dans la région des super-lourds (Z ≥ 104). Les recherches dans cette zone sont motivées par la prédiction d’un îlot de stabilité dont l’étendu et la localisation varient selon les modèles théoriques. Les expériences de spectroscopie ont mis en évidence plusieurs chaînes de désintégrations pour des noyaux super-lourds proches d’une zone de stabilité. En utilisant les mesures de masses directes comme point d’ancrage il devient possible de déterminer la masse de ces noyaux super-lourds. Mesurer la masse des noyaux possédant plus de 100 protons est un challenge expérimental, notamment à cause des faibles sections efficaces de production.

Des expériences pionnières dans ce champ de recherche ont été réalisées avec le spectromètre de masse SHIPTRAP au GSI, Darmstadt. Dans une première expérience, la masse des isotopes 252-254No (Z =102) fut mesurée. Ces isotopes furent produits dans les réactions de fusion-évaporation entre un faisceau primaire de 48Ca et une cible de plomb. Les produits de réaction indésirables ainsi que le faisceau primaire furent séparés par le filtre de vitesse SHIP, connu notamment pour la découverte de 7 éléments super-lourds. Ensuite les éléments d’intérêts furent envoyés vers SHIPTRAP. Tout d’abord ils furent arrêtés dans une cellule de gaz puis transférés vers les pièges de Penning où leur masse fut mesurée avec une grande précision. Récemment nous avons également mesuré la masse des noyaux 255No et 255,256Lr (Z = 103). La section efficace du 256Lr est de 60 nb, il est ainsi à ce jour le premier élément à avoir été mesuré avec un aussi faible taux de production par un piège de Penning.

Les derniers résultats obtenus et leur impact dans la région des super-lourds seront présentés et discutés. J’aborderai également les développements techniques qui permettront de poursuivre cette campagne de mesures extrêmes dans la région des super-lourds.

Personne à contacter : Radomira LOZEVA

Portfolio