Conférences et séminaires » Séminaire présenté par le Dr. Aurélie Vancraeyenest, LPSC Grenoble

Séminaire présenté par le Dr. Aurélie Vancraeyenest, LPSC Grenoble

Dernière mise à jour

Spectroscopie des états excités de cadmium proches de N=82 produits par fission induite

Par : Dr. Aurélie Vancraeyenest, LPSC Grenoble
Date : vendredi 24 janvier 2014 à 10h30
Lieu : IPHC, Salle de Réunion 2e étage du Bâtiment 27

Résumé :

L’existence des nombres magiques est un sujet d’étude passionnant maintenant bien compris à proximité de la stabilité mais qui reste encore méconnu lorsque l’on s’éloigne des noyaux stables. La caractérisation de noyaux très riches en neutrons peut notamment renseigner sur l’évolution de ces nombres magiques avec l’isospin et ainsi apporter d’importantes informations sur les interactions qui sont impliquées dans le noyau tout comme sur leurs importances relatives. Bien qu’il soit désormais nettement établi que le noyau 132Sn est doublement magique attestant par là même que Z=50 et N=82 conservent leur caractère magique pour ce noyau et ses voisins immédiats, il est légitime de s’interroger sur l’évolution de ces fermetures de couches en s’éloignant du noyau doublement magique notamment pour les noyaux moins lourds que l’étain comme les isotopes de cadmium vers N=82. Composés de 48 protons, ils appartiennent à une zone de transition entre le noyau doublement magique 132Sn et les noyaux entre deux couches magiques qui révèlent un comportement collectif des nucléons. Les connaissances actuelles sur les noyaux de Cd vers N=82 ne permettent pas de trancher entre vibration collective et excitation individuelle de nucléons.

Ces noyaux ont été produits via une réaction de fission induite par protons et étudiés par spectroscopie gamma grâce au détecteur JUROGAM II. Les résultats de cette étude seront présentés et comparés aux prédictions de calculs de modèle en couches basés sur un cœur inerte de 132Sn.

Personne à contacter : Radomira LOZEVA

Portfolio