Conférences et séminaires » Séminaire présenté par Yves HANDRICH, IPHC-DEPE

Séminaire présenté par Yves HANDRICH, IPHC-DEPE

Dernière mise à jour

Programme Navimeles ("de la NAVIgation à l’estime à l’étude du Blaireau d’Europe - MELES meles")

Par : Yves HANDRICH, IPHC-DEPE, Equipe Stratégies énergétiques et comportementales
Date : Jeudi 25 février 2010 à 13h30
Lieu : IPHC, Salle de réunion du DEPE, bât.60

Résumé :

Ce programme financé pour 4 ans (2007-2011) par les Régions Alsace et Champagne-Ardenne comprend quatre volets :

  1. Une étude en automatique et mathématique : "Modélisation et développement d’un microsystème embarqué pour la navigation à l’estime : Application à l’étude du comportement locomoteur et de la dépense énergétique chez l’homme et l’animal sauvage".
    Etudiant docteur-Ingénieur 2007-2010 : Hassen Fourati (Encadrant : Lissan Afilal, CRESTIC, Reims).
  2. Une étude en écologie animale : "Sélection et utilisation du paysage par le Blaireau d’Europe"
    Etudiant en thèse 2008-2011 : Carole Brendel (Encadrant : Jean-Yves Georges, partenaire, le CERFE).
  3. Une étude en biologie de la conservation : "Densité du blaireau d’Europe en Alsace : comportement au terrier, densité au terrier et signification des terriers secondaires".
    Etudiant M2 2009-2010 : Julie Roux (Directeur Yves Handrich, partenaire, le GEPMA).
  4. Un partenariat industriel avec une entreprise alsacienne pour "le développement d’un drone hypogé permettant la reconstruction 3D de canalisations industrielles et de terriers potentiellement dangereux d’animaux fouisseurs : le « SENTIMEL »".
    Etudiant en thèse CIFRE (2011-2013) en cours de financement (SNCF, partenaire : SMR-CMR)

Au cours de cet exposé, je vous présenterai le contexte scientifique, technique et économique du programme ; ce qu’est une station inertielle et à quoi cela peut servir en écophysiologie énergétique ou pour concevoir un SENTIMEL ; l’état d’avancement des deux thèses et les premiers pas de Julie sur le terrain (avec ses SESAM et ses caméra-pièges) ; enfin pourquoi le projet industriel intéresse la SNCF ?

Personne à contacter : Yves HANDRICH

Portfolio