Conférences et séminaires » Séminaire présenté par Alexandre Obertelli, CEA Saclay

Séminaire présenté par Alexandre Obertelli, CEA Saclay

Dernière mise à jour

Spectroscopie nucléaire par réactions directes. Développements et résultats récents.

Par : Alexandre Obertelli, CEA Saclay
Date : vendredi 5 avril 2013 à 10h30
Lieu : IPHC, Salle de Réunion 2e étage du Bâtiment 27

Résumé :

Les réactions directes telles que le transfert et l’arrachage rapide de nucléons présente une sélectivité forte pour sonder le noyau. Ces réactions ont été largement utilisées ces dernières vingt années pour mettre à jour les propriétés des noyaux instables.
La spécificité des réactions directes appliquées aux noyaux très peu liés et les limites d’application des modèles actuels de théorie des réactions seront illustrées à partir de résultats récents obtenus au NSCL et au GANIL. L’incompatibilité des informations de structure obtenues par transfert et knockout sera quantifiée.

Afin d’envisager la spectroscopie par réactions directes de noyaux produits à des intensités plus faibles que 1 particule par seconde auprès de machines de production de noyaux radioactifs par fragmentation comme RIKEN ou le projet FAIR, nous avons proposé un nouveau système dédié à la spectroscopie gamma en vol et aux réactions de knockout, MINOS, permettant l’utilisation de cible très épaisses tout en conservant une bonne résolution en énergie. Le projet MINOS, en réalisation et disponible à RIKEN à partir de 2014 pour des premières expériences, sera présenté.

Au cours d’une campagne récente à RIKEN, la région de 104Sn a été étudiée par réaction directes d’arrachage de nucléons, de diffusion inélastique sur proton et excitation Coulombienne. Les premiers résultats seront présentés. La possibilité prochaine d’étudier le noyau à couches fermées 100Sn par ces méthodes sera discutée.

Personne à contacter : Kamila SIEJA

Portfolio