Conférences et séminaires » Séminaire de Jeremy Argyriades

Séminaire de Jeremy Argyriades

Dernière mise à jour

La recherche de signal d’apparition \nuµ —> \nue dans l’experience K2K.

Jeremy ARGYRIADES
(CEA-Saclay)

Le Lundi 10 avril 2006 à 14h30
Attention Jour inhabituel

Salle de Visioconférences du Batiment 25
Campus CNRS, 23 rue du Loess, Strasbourg-Cronenbourg

Résumé :

La masse des neutrinos est un des grands mystères dans la compréhension de la physique des particules élémentaires. Afin de vérifier ou de nier la possibilité de neutrinos massifs, l’expérience K2K a utilisé un faisceau de neutrinos muoniques, créé à partir d’un accélérateur synchrotron de 12 GeV au High Energy Accelerator Research Organization (KEK) à Tsukuba, Japon. Ces neutrinos muoniques sont détectés 250 km plus loin par le détecteur Super Kamiokande. Les données accumulées entre 2001 et 2005 ont permis de confirmer l’oscillation des neutrinos muoniques, obtenant des mesures de paramètres d’oscillation en accord avec ceux de l’expérience de neutrinos atmosphériques Super Kamiokande.

Bien que K2K ne soit pas optimisé pour la recherche d’oscillation d’apparition \nuµ —> \nue, l’analyse a été menée et a permis de tracer des contours d’exclusion dans le plan (Delta m2_23, sin2 2 theta_13) proches des meilleures expériences dans le domaine. Je décrirai dans mon exposé, le détail de mon analyse sur cette recherche d’oscillation. Les différentes techniques de reconstruction d’interactions dans un détecteur Cerenkov à eau, complexes et ingénieuses, seront également décrites.

Personnes a contacter :

Denis GELE

Thierry PRADIER

Portfolio