Conférences et séminaires » Noyaux exotiques et astrophysique

Noyaux exotiques et astrophysique

Dernière mise à jour

La plupart des isotopes présents sur terre sont produits lors de combustions stellaires lentes ou explosives. Dans ce dernier cas où règnent des conditions stellaires extrêmes de température et densité, ce sont des noyaux radioactifs, très enrichis ou déficients en neutrons (aussi appelés noyaux exotiques), qui sont les seuls survivants. Ils sont en quelque sorte donc les géniteurs de noyaux stables dont notre univers est constitué. Etudier ces noyaux exotiques, les produire et les étudier en laboratoire, c’est permettre de remonter à la compréhension de notre genèse.

Dans une première partie, je propose d’introduire ce qu’est le noyau atomique, en définir ses propriétés, les forces qui y règnent et le stabilise en donnant naissance à des noyaux dits magiques. Dans un deuxième temps je montrerai comment produire et étudier ces noyaux exotiques dans des accélérateurs d’ions lourds. Je montrerai également que certaines propriétés de noyaux érigées comme immuables lors d’études de noyaux stables disparaissent pour ces noyaux exotiques. Dans un dernier temps, je montrerai quels rôles jouent ces noyaux exotiques dans les explosions stellaires, et comment leur étude nous permet de mieux comprendre leur rôle dans la production d’éléments dans l’univers.

Par : Olivier Sorlin, GANIL [1], Caen
Date : jeudi 17 avril 2014 à 13h30 (+ café à partir de 13h)
Lieu : IPHC, Amphithéâtre Grünewald, bâtiment 25

Personne à contacter : Kamila SIEJA

Portfolio


[1Grand Accélérateur National d’Ions Lourds